La revue  | Dernier numéro  | S'abonner  | Publicité  | Contacts  | E-mail




 


Alfio Agostini

En 1980, il fonde la revue BallettoOggi devenue depuis, sous le titre BALLET2000, un ensemble de trois éditions internationales. Il a collaboré à la rédaction de quotidiens, d’hebdomadaires et à des revues de danse internationales (Danse, Avant-Scène, Taniec, Danser, etc.). Il a réalisé, avec Mario Pasi, l’encyclopédie "Le Ballet, répertoire de la danse théâtrale depuis 1581" (Éd. Mondadori, 1979, édité en France, en Italie, en Allemagne et aux États-Unis) et a collaboré, entre autres, à l’Encyclopédie Européenne, à l’Encyclopédie de la Musique Garzanti et à celle Rizzoli-Larousse. Il a réalisé pour la Télévision Italienne, depuis 1984, un programme, Danse et l’éducation. Pour la chaîne culturelle de la Radio-TV suisse à Genève, il a présenté pendant plusieurs années une rubrique sur l’opéra et le ballet. Il a réalisé plusieurs programmes pour la Tv TelePiù Classica (1997-98). Il a obtenu, entre autres, le "Prix Positano pour l’Art de la Danse" et le "Criticism and Culture of Dance Award" au Festival International de Miami (USA). Membre de jury de concours chorégraphiques, il a tenu des conférences et des séminaires. Comme conseiller artistique, il a collaboré à la présentation de compagnies et d’artistes dans de nombreux théâtres et festivals internationaux.

Erik Aschengreen

Il est le plus important critique et historien de danse danois. Entre 1964 et 2005, il a été critique de danse pour le quotidien Berlingske Tidende de Copenhague. Il a enseigné à l’Université de Copenhague où il a mis en place le cours d’histoire et d’esthétique de la danse, dont il s’est occupé jusqu’en 2000. De 1971 à 1993, il a enseigné l’histoire du ballet à l’École du Ballet Royal Danois. En outre, il a tenu des conférences sur la danse dans diverses universités de par le monde et a été correspondant pour plusieurs revues internationales. Il a écrit une série de livres parmi lesquels The Beautiful Danger (1974), sur le ballet romantique en France et au Danemark, et Jean Cocteau and the Dance (1986). En 1998, il a publié Der går dans, un livre de 700 pages sur l’histoire du Ballet Royal Danois de 1948 à 1998 et, en 2005, une biographie du chorégraphe danois Harald Lander – Mester. Historien om Harald Lander, qui est paru également en anglais en 2009.

Leonetta Bentivoglio

Diplômée en philosophie à Rome, où elle vit et travaille comme essayiste et journaliste, elle a été consultante pour des festivals et manifestations théâtrales et musicales en Italie et à l’étranger. Depuis 1992, elle travaille pour le quotidien italien La Repubblica pour la rubrique "culture et spectacles". Elle écrit en particulier sur la danse, la musique classique, l’opéra et la littérature, et publie des entretiens avec les principaux protagonistes de l’art et de la culture de notre époque. Parmi les livres qu’elle a écrit figurent La danza moderna (1977) et La danza contemporanea (1985 réédité depuis) aux éditions Longanesi, Il teatro di Pina Bausch aux éditions Ubulibri (1991, traduit en trois langues) et un essai sur les opéras de Verdi (Il mio Verdi, éd. Socrates). En 2007 elle a publié en France et en Allemagne, aux éditions franco-allemande L’Arche, un autre livre sur Pina Bausch, édité en 2008 également en Italie (éd. Barbès) ayant pour titre Vieni, balla con me. En 2009 est sorti Corpi senza menzogna (éd. Barbès), dédié au théâtre de Pippo Delbono.

Donatella Bertozzi

a débuté comme critique de danse en 1980, sur le journal italien Il lavoro. Depuis 1986 elle est critique du journal Il Messaggero de Rome, où, depuis 2002, elle assure une rubrique quotidienne. Elle a étudié la danse classique et moderne à Rome et – grâce à une bourse du British Council – la théorie et l'histoire de la danse et du ballet au Laban Centre de Londres, avec les professeurs Valerie Preston Dunlop, Alastair Macaulay et Clement Crisp. Elle a écrit pour de nombreuses publications et collaboré à des émissions à la radio et à la télévision. Elle s'est occupée de la direction éditoriale d'anthologies et d'essais sur la danse du XXème siècle et de la mise à jour des entrées sur la danse et le ballet de l'Enciplopedia Generale De Agostini. En 1989 – chose dont elle est particulièrement fière –, elle a présenté à Merce Cunningham le logiciel “Life Forms” et son inventeur, Tom Calvert. Depuis 2000 elle enseigne l'histoire de la danse à l'"Associazione Europea Danza" de sa ville natale, Livorno. Elle vit et travaille à Rome.

Valeria Crippa

Italienne, diplômée en Langues et Littératures modernes avec un mémoire sur “Rudolf Noureev dans le ballet anglais”, elle a commencé à travailler dans le monde de la danse à l’âge de vingt ans, en 1986, comme assistante à la rédaction de BALLET2000. Parallèlement à ses études universitaires, elle s’est formée à la danse “modern” et contemporaine (techniques Graham, Nikolais, Cunningham, Limón). De 1988 à 1992, elle a été l’attachée de presse et ‘tour manager’ de Rudolf Noureev. Journaliste et critique, depuis 1993 elle écrit sur la danse, le théâtre musical et la mode pour le quotidien le plus important en Italie, Il “Corriere della Sera”. Depuis 1997, elle collabore avec “Io Donna”, le magazine féminin du “Corriere”, pour lequel elle a signé des reportages sur la danse et le théâtre musical du monde entier, de Cuba à l’Afrique du Sud et aux États-Unis. Elle a été l’auteur et le responsable du projet éditorial de deux livres: Nureyev (publié en 2003 par Rizzoli en Italie et par Rizzoli International aux États-Unis) et Savignano, anomalia di una stella (Rizzoli, 2006). Plus récemment, elle a écrit des textes pour deux autres albums photographiques: Roberto Bolle alla Scala (Rizzoli, 2008) et Eleonora Abbagnato (publié en 2013 par Skira en Italie et par Rizzoli International aux États-Unis). Elle s’intéresse également d’anthropologie corporelle et de culture orientale; après une formation de quatre ans auprès du Y.A.N.I., Association Nationale Enseignants de Yoga, en 2006 elle s’est occupée du projet éditorial du “Yoga Journal”, la première revue de yoga italienne, dont elle a été le directeur.

Clement Crisp

Clement Crisp écrit sur la danse depuis une cinquantaine d’années, le plus souvent en tant que critique du prestigieux quotidien économique anglais Financial Times et pour le journal The Spectator. Bibliothécaire et archiviste de l’Académie Royale de Danse depuis 1963, il a enseigné à l’Université de Notre Dame à Londres. Il a écrit une vingtaine de livres sur la danse, la plupart en collaboration avec Mary Clarke, parmi lesquels Making a Ballet (1974), History of Dance(1981) et Ballet Rambert: 50 Years and on (1981), ainsi que Ballet for All (avec P. Brinson, 1970). En 1992, il est nommé Chevalier de l’Ordre de Dannebrog par la Reine Margrethe II du Danemark et est, depuis 2006, Officier de l’Ordre de l’Empire Britannique (O.B.E.) au nom de ses mérites liés à la danse.

Gerald Dowler

Diplômé de l’Université de Oxford, Gerald Dowler écrit de danse depuis plus de vingt ans. Outre écrire pour BALLET2000, il est l’un des collaborateurs principaux de Dancing Times, la plus ancienne revue de danse en Grande-Bretagne, pour laquelle il a signé des comptes-rendus, des interviews et des articles de genre historique. Il rend compte de spectacles de danse régulièrement aussi pour le journal Financial Times, pour lequel il voyage fréquemment en Europe, et pour le prestigieux site de musique classique www.classicalsource.com. Il écrit également pour les programmes de salle des compagnies de danse et des théâtres majeurs de la Grande-Bretagne et est bien connu comme conférencier à la Ivy House (la maison d’Anna Pavlova) et au London Ballet Circle.

Elisa Guzzo Vaccarino

Elisa Guzzo Vaccarino est diplômée en philosophie et formée à la danse contemporaine. Elle écrit depuis 1984 pour de quotidiens nationaux italiens (actuellement Il Giorno – La Nazione – Il Resto del Carlino) et collabore à Classic Voice et à plusieurs revues spécialisées internationales, à programmes de spectacles de La Scala de Milan comme d’autres théâtres, ainsi qu’à publications spécialisés et catalogues d’arts plastiques et visuels. Elle a publié plusieurs livres, entre autres sur Maurice Béjart, Jirí Kylián, Pina Bausch, la danse futuriste et celle d’aujourd’hui (Altre scene, altre danze 1991), ainsi que sur le domaine dont elle est une experte, la danse en vidéo et autres supports multimédias (La musa dello schermo freddo, 1996). Elle est intervenue à la radio, en particulier sur RAI 3, a réalisé les programmations télévisées de danse de chaînes culturelles (Tele+3, Rai Sat Show, Rai 5), et a organisé des expositions comme La Danza delle Avanguardie au MART de Rovereto-Trento. Elle a acquis nombre de "disciples" en enseignant l’histoire de la danse au département Musique, Art et Spectacle (DAMS) de l’Université de Bologne ainsi qu’à l’École de Danse de La Scala et au MAS (Music, Arts & Show) de Milan. Depuis 2003, elle est conseillère pour la danse à la Biennale de Venise. Elle continue de danser pour son plaisir, aujourd’hui le tango argentin, dont elle est également professeur.

Marc Haegeman

Vivant à Gent, en Belgique, il est critique et photographe de danse. Son amour pour cet art l’entraîne dans de nombreux voyages à travers l’Europe, essentiellement pour suivre le ballet russe. Il travaille pour BALLET2000 depuis 2002. Ses critiques sont publiées dans les revues Dance View et Danceviewtimes, Ballet Alert (Washington DC), The Dancing Times et Dance Now (Londres), Dance International (Vancouver), Dance Magazine (USA), Nezavisimaya Gazeta (Moscou), et Brolga (Australie). Ses photos ont été publiées dans les revues déjà mentionnées, ainsi que dans des quotidiens, des programmes de spectacles et diverses publications sur la danse. Certaines de ses critiques et photos sont disponibles sur son site : www.for-ballet-lovers-only.com/reviews.html

Anna Kisselgoff

Anna Kisselgoff est généralement considérée comme une des plumes les plus influentes de la critique de danse mondiale. Elle a été entre 1977 et 2005 le critique de danse principal du New York Times, qu’elle a quitté en 2006 tout en continuant de collaborer avec ce grand journal, d’écrire pour d’autres publications en tant que freelance ed de tenir des conférences et leçons. Au cours des décennies, elle s’est occupée de ballet, de danse moderne et contemporaine, folk, etnique, tap dance; Michael Jackson tout comme la danse sur glace… Dès son enfance, elle a étudié la danse à New-York, d’abord avec Valentina Belova puis avec Jean Yazvinsky (ancien danseur des Ballets Russes de Diaghilev). Une fois son diplôme du Bryn Mawr College obtenu, elle a suivi un master d’histoire de l’Europe à l’Université de Columbia et un autre en journalisme à la Columbia Graduate School of Journalism. Elle a travaillé ensuite à Paris, à la section anglaise de l’Agence France Presse et à l’édition internationale du New York Times, avant d’entrer à ce journal à New York. Elle a été, entre autre, conseiller à l’édition du livre Bronislava Nijinska: Early Memoirs  et a enseigné à l’Université de Yale et au Barnard College de New-York. Anna Kisselgoff a été nommée Chevalier de l’Ordre des Dannebrog par la Reine du Danemark, Chevalier des Arts et des Lettres de la République Française, tandis que le Président d’Islande lui a présenté l’Ordre du Faucon.

Dieudonné Korolakina

Journaliste culturel, Dieudonné KOROLAKINA vit et travaille à Lomé (Togo). Il a fait ses premiers pas en journalisme de danse après un atelier de critique de danse encadré par la critique et théoricienne française de la danse Marie-Christine Vernay (ancienne collaboratrice de Libération) en marge des Rencontres Chorégraphiques de Carthage à Tunis en 2005. Il a ensuite couvert plusieurs scènes de danse dans nombre de pays en Afrique, en France et aux Etats-Unis… Sur le parcours, il rencontre Anna Kisselgoff, critique de danse du New York Times, qui est devenue sa principale conseillère.
Aujourd’hui, Dieudonné Korolakina est à la tête du bi-hebdomadaire d’informations générales Togo Matin, qui réserve une place importante aux arts, à la culture et de toute évidence à la danse. Il devient collaborateur de BALLET2000 en 2017.

Kevin Ng

Critique de danse free-lance, il vit à Hong-Kong et à Londres. Il écrit sur la danse pour de nombreux périodiques tels le Hong Kong Economic Journal, The Financial Times, St. Petersburg Times, BALLET2000, Dance Expression (UK), Dance Now (UK), Ballet Review (USA), et Shinshokan Dance Magazine (Japon).

Jean-Pierre Pastori

Se déclare écrivain de choses de danse et, accessoirement, critique et journaliste... Il a écrit pour plusieurs journaux et revues, mais réserve aujourd’hui sa prose à BALLET2000 et au quotidien suisse 24 Heures. Il est l’auteur d’une quinzaine de livres parmi lesquels, outre un manuel d’histoire de la danse (La Danse, Gallimard 1996-97): L’Homme et la danse (1980), À Corps perdu (1983), Soleil de nuit – La Renaissance des Ballets Russes (1993), Serge Lifar, la beauté du diable (2009). Il est fondateur et président des Archives Suisses de la Danse. Il vit entre Lausanne, sa ville, et Berlin.

Martine Planells

Après avoir été journaliste généraliste au Quotidien de Paris (1979-1985), elle a écrit dans Pour la Danse avant de rejoindre Danser (1989-2006). Elle a collaboré de 1986 à 1991 à Atouts, 7 à Paris, Théâtres-Théâtre, et a été coordinatrice et rédactrice des articles consacrés à la danse pour L’Encyclopédie Atlas. En 1991, elle intègre la rubrique Culture de L’Événement du Jeudi où elle est en charge de la rubrique danse jusqu’en 1995. Elle a participé à l’émission Entrac’tes pour France 3(1993-1994). De 1996 à 2007, productrice à France Culture et France Musique, elle signe des émissions sur Claude Bessy, Serge Lifar, Jean Babilée, Rudolf Noureev…Elle est l’auteur de quatre histoires dans Mes 15 plus belles histoires de danse présentées par l’Étoile de l’Opéra de Paris Agnès Letestu (Hachette Jeunesse, 2012). Elle vit et travaille à Paris.

Olga Rozanova

Née à Léningrad, elle vit aujourd’hui à… Saint-Pétersbourg. Diplômée de la prestigieuse Académie Vaganova de sa ville, comme danseuse et professeur de danse classique, elle continue ses études à l’Académie Nationale de Théâtre. Elle enseigne aujourd’hui l’histoire et la théorie de la danse au Conservatoire de Saint-Pétersbourg. Elle a écrit de nombreux essais, essentiellement sur l’histoire du ballet russe et l’œuvre de Marius Petipa, mais également sur la chorégraphie d’avant-garde durant la période soviétique. Elle collabore avec diverses revues de danse, russes et internationales.

Emmanuèle Rüegger

est suisse mais se considère à moitié française ayant en effet vécu entre Zurich et Paris. Elle a étudié la musique au Conservatoire et la danse à l’École de l’Opéra de Zurich. Elle a ensuite continué sa formation durant quelques années à l’école de Rosella Hightower à Cannes. De retour en Suisse, elle a obtenu un doctorat en musicologie et en littérature, sans abandonner les études historiques et théoriques sur la danse et a collaboré à diverses revues et journaux, dont Pour la Danse, Danser et ensuite BALLET2000. Elle écrit également des critiques musicales pour Scènes Magazine.

Roger Salas

Né à Cuba, il a vécu à Milan avant de partir pour Madrid où il est, depuis 26 ans, le critique de danse du grand quotidien El País. Il est donc le plus important journaliste de danse de langue espagnole du monde. Professeur d’histoire de la danse à l’université de Madrid, il a écrit plusieurs essais et a collaboré a des encyclopédies (entre autres à l’Enciclopedia Treccani en Italie et à l’Enciclopedia de la Transición en Espagne), il a organisé des congrès (parmi lesquels, fondamental pour les études sur la danse espagnole, le Congrès Mondial de la Escuela Bolera, à Madrid en 1992). Il a été conseiller pour la danse au Ministère de la Culture Espagnol et co-directeur du Festival "Madrid en danza"; directeur fondateur du Periodico del Arte (édition espagnole). Outre son travail de critique, Roger Salas est connu également pour son activité théâtrale, comme scénographe et costumier; il a en effet travaillé pour le Ballet du Kirov au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, pour le Ballet Víctor Ullate de Madrid, pour la compagnie hollandaise Introdans, etc. Comme écrivain, il a publié divers livres de nouvelles et un roman (Florinda y los boleros de cristal).

Sonia Schoonejans

Née aux Flandres, elle a vécu et étudié la danse à Bruxelles, durant les années d’or du Ballet du XXème Siècle de Maurice Béjart, avec lequel elle a également collaboré occasionnellement. En Italie, elle s’est consacrée à la littérature et au cinéma; entre autre, elle a côtoyé Alberto Moravia et a travaillé avec Federico Fellini (par la suite elle en a tiré un livre, Une année avec Fellini). Après avoir déménagé à Paris, où elle vit toujours, elle a écrit sur la danse pour diverses publications; a été directrice des séries de livres "L’Art de la Danse" pour les éditions Actes Sud et "Territoires de la Danse" pour les Éditions Complexe, tout en écrivant elle-même quelques livres (Le geste de Lacan, 2008). Elle a réalisé des films et des productions télévisées et vidéos sur la danse; son exposition itinérante La Danse du siècle a eu un grand succès et a été présenté dans diverses villes d’Europe.

René Sirvin

Critique de danse pour le journal L’Aurore depuis 1959, puis du quotidien Le Figaro à partir de 1979; il écrit sur la danse également sur internet (www.imagidanse.com). Il a collaboré pour de nombreux périodiques et livres de danse, émissions télévisées, a tenu des conférences, etc. Il écrit également d’opéra et s’occupe d’assemblages de textes de théâtre, pour ne citer que quelques unes de ses nombreuses activités. Il vit entre Paris et sa maison en Bretagne.

Isis Wirth

Née à La Havane, à Cuba, et diplômée en histoire de l’art à l’Université de La Havane, elle a été collaboratrice aux textes du Ballet National de Cuba pendant plusieurs années. Elle a travaillé au programme Ballet de la radio-tv nationale cubaine et a publié des articles et essais sur la danse et le ballet dans divers journaux de son pays. Puis, elle a écrit comme critique de danse pour le quotidien ABC (Espagne), Listín Diario (République Doménicaine) et pour la revue latino-américaine Tiempos del Mundo. Collaboratrice du quotidien El Nuevo Herald (Miami, USA) et de revues culturelles en langue espagnole, son livre, Después de Giselle (2008), est une anthologie de ses articles publiés depuis trente ans. Elle a vécu et a suivi de près le milieu de la danse dans divers pays: Suisse, Syrie, Ukraine, Costa Rica, Allemagne; actuellement elle vit à Paris.


  Ont écrit pour BALLET2000 et leur mémoire est toujours vivante:
Clive Barnes
Ann Barzel
Natalia Chernova
Bengt Häger
Irène Lidova
Vittoria Ottolenghi
Mario Pasi
Freda Pitt
Horst Kögler

 


équipe de rédaction

Cristiano Merlo
Rédacteur principal et assistant de direction de BALLET2000. Après son diplôme à l’École de Danse de La Scala de Milan, il a obtenu une maîtrise en littérature française et un doctorat en littératures comparées. Il a été assistant à l’université et a écrit des essais sur le ballet, la littérature et le cinéma. Journaliste, il travaille à la rédaction de BALLET2000 depuis 1999.

Simonetta Allder
Responsable des traductions et de l’"editing" de BALLET2000 international English Edition
. Est née et a grandi à Londres; elle vit actuellement à Rome. Elle a étudié en Angleterre et en Italie, mais aussi au Portugal et en France; elle est diplômée en Langues Modernes à l’Université de Rome. Responsable du service de presse de l’Ambassade du Canada à Rome, elle a également suivie une carrière dans le journalisme, comme critique de danse pour des revues et quotidiens (parmi lesquels L’Umanità, Momento Sera, Italia Sera, Ballando, La Danza, La Rivista del Cinematografo), ainsi que comme auteur et conseiller pour des programmes télévisés et radio. Elle est particulièrement experte en musique de ballet et s’est occupée des programmes RAI tels Musique sur pointes, Musique pour le ballet dans la tradition anglaise et Demi-siècle de musique pour le ballet en France.

 

Luca Ruzza
Coordinateur photo, mise en page, services graphiques de BALLET2000. Diplômé en design à l’Institut Universitaire d’Architecture de Venise, il a étudié la danse classique et moderne pendant plusieurs années et consacre ces compétences à la partie visuelle de la revue.